FRAC Réunion

Installé dans l’ouest de l’île dans une maison créole, patrimoine de la fin du 19e siècle, le FRAC RÉUNION est le seul Frac d’outremer.

Lors de sa création, il construit sa collection autour de plusieurs ensembles représentatifs de la scène artistique française (surréalisme, abstraction, figuration narrative et figuration libre). La collection s’enrichit rapidement pour s’ouvrir aux territoires indo-océaniques, africains, asiatiques et aux diasporas.

La Maison du FRAC RÉUNION ©dr/fracréunion
La Maison du FRAC RÉUNION ©dr/fracréunion
Portrait de Béatrice Binoche © blindoff
Portrait de Béatrice Binoche © blindoff

Être aux rythmes du monde. Être à l’espace. Être au temps

Sans rupture avec les problématiques qui ont façonné l’histoire de la Collection, le FRAC RÉUNION poursuit le chemin de l’ouverture à l’autre, à sa réalité, dans une description des déplacements, des mouvements qui parcourent plus particulièrement l’océan Indien et les relations que cet espace géographique déploie avec le monde.
Explorations // Phénoménologies du monde se déploie auprès d’artistes dont le rapport au monde s’inscrit au cœur des problématiques contemporaines post-coloniales particulièrement sensibles dans l’océan Indien.

— Béatrice Binoche, Directrice du FRAC RÉUNION

Béatrice Binoche est directrice du FRAC RÉUNION depuis le 1er juillet 2015. Après un parcours dans l’édition et la communication institutionnelle, elle porte en 2003 la création d’une galerie à Saint-Denis de La Réunion. Elle y développe, à partir de 2006, un programme national et international (foires, expositions et résidences en France, Inde, Afrique du Sud, Maurice) avec un engagement fort auprès des artistes réunionnais. En 2011, elle reprend une activité indépendante de conseil auprès de plusieurs institutions publiques et de structures privées (patrimoine, architecture, social, arts visuels).

exposition hors les murs - lieux patrimoniaux

Protocoles sensitifs

Place du général de Gaulle, Saint-Paul

Protocoles sensitifs
Protocoles sensitifs
02.10.21
30.01.22

Il y a dans la notion de protocole la volonté d’une d’observation méthodique s’appuyant sur un ensemble de règles qui permettent de vérifier une hypothèse. Sensitif, pour sa part, est un adjectif qui qualifie cet état fragile et réceptif grâce auquel on identifie des impressions, des perceptions.

Protocoles sensitifs est inspiré du comportement de la sensitive, Mimosa pudica, une plante que l’on qualifie de « timide » puisqu’elle se replie au moindre contact. Cette réaction, expliquée par la science, reste une expérience magique. Lorsqu’on touche une sensitive, elle réagit. Cette interaction avec une forme de vie autre qu’animale provoque sur l’instant l’impression d’une rencontre inattendue.

Quatre artistes, Juliette Dennnemont, Stéphane Cise, Mathilde Lauret, Jayce Salez, se sont interrogé·es sur ces rencontres inattendues, sur ces interdépendances, ces comportements, ces modes de communication, ces échos. Qu’ils soient plante, galet, coucher de soleil, air, vibration, silence, eau, les éléments font partie du monde et chaque déplacement humain influe sur leur existence, et réciproquement. C’est ce que les artistes cherchent à dévoiler.

Dans ce laboratoire artistique, les quatre créateur·trices — qui emploient les technologies du XXIe siècle — abordent les questions de la relation aux vivants, de la perception du silence, de la musicalité des corps ou encore de la cartographie de l’infiniment loin. Les quatre œuvres invitent à être partie prenante des actions qu’elles engagent. Dans ce labo, le numérique souvent perçu comme froid et neutre, devient la porte d’accès à des mondes invisibles, des points de contact avec d’autres univers, des immersions dans la poésie et l’imaginaire.

Protocoles sensitifs, c’est un peu l’atelier des artistes où se déploie le processus de création, où l’on présente les protocoles des œuvres vérifiant que les artistes sont aussi des chercheur·ses. Leurs méthodes sont différentes, mais l’un·e comme l’autre explorent les mondes possibles.

Quand la science observe et déduit, l’artiste perçoit et transpose.

Brandon Gercara et Tatiana Patchama

Chef·fes d’orchestre

— Brandon Gercara et Tatiana Patchama
Acquisition récente

Acquisition récente

Stéphanie Brossard, Horizon

Stéphanie Brossard,
Horizon, 2020.
Vidéo numérique, 2’57’’.
Achat à l’artiste.
Collection Frac Réunion. © Stéphanie Brossard.

Stéphanie Brossard, Horizon, 2020. Vidéo numérique, 2’57’’. Achat à l’artiste. Collection Frac Réunion. © Stéphanie Brossard
Stéphanie Brossard, Horizon, 2020. Vidéo numérique, 2’57’’. Achat à l’artiste. Collection Frac Réunion. © Stéphanie Brossard

Originaire de La Réunion, Stéphanie Brossard est née au Port en 1992. Elle explore à travers ses installations, photographies et vidéos, les pulsions du monde. En imaginant le chaos comme un élan positif, d’où de nouvelles possibilités émergent, l’artiste expose les limites et les contradictions d’une histoire à la fois singulière et globale. Les préoccupations de l’artiste passent souvent par le prisme des perturbations naturelles. Mobilité, frontière, créolisation, métissage sont mis en relation avec les mouvements du monde, séismes, éruptions, cyclones ou autres aléas climatiques et géologiques.

Son travail est exposé à La Collection Lambert en Avignon en 2016 dans l’exposition “Rêvez !”. Lauréate du Prix Yvon Lambert pour la jeune création, elle est de nouveau invitée à participer à “Rêvez #3 — Mémoires sauvées du vent” en 2019. Elle fait partie de la sélection du festival Parallèle pour l’exposition “La relève” à la Galerie HO, à Marseille. La même année elle est finaliste du concours Talents Contemporain de la Fondation Schneider.

Comité technique d'achat

Christine Eyene
Critique d'art, historienne d'art, commissaire d'exposition, directrice artistique de la Biennale Internationale de Casablanca
Salim Currimjee
Architecte, artiste, collectionneur, directeur fondateur de l'ICAIO
Francine Méoule
Auteure, commissaire indépendante
Cristof Denmont
Artiste, enseignant Esa Réunion

Administration

Mario Serviable
Président
Béatrice Binoche
Directrice

Contact

FRAC RÉUNION
6, allée des Flamboyants
97424 Piton Saint-Leu
La Réunion

secretariat@fracreunion.fr
T. +262 (0)2 62 21 80 29

Heures d'ouverture

Fermé
- travaux
Restez informé des actualités de Platform