© DR
© DR

Frac Bretagne

Le projet artistique et culturel du Frac Bretagne interroge l’avenir de l’institution à l’aune des aspirations légitimes de notre société contemporaine. Il se veut :
· inclusif en misant sur une politique de médiation horizontale et participative ;
· ouvert sur la diversité en inscrivant le Frac Bretagne dans des circulations internationales ;
· décloisonné en s’ouvrant à d’autres champs disciplinaires ;
· inscrit en Bretagne et dans le monde en fondant toutes ses actions sur la coproduction ;
· engagé sur les terrains des droits culturels des personnes, de l’égalité Femme-Homme et de l’éco-responsabilité.

Dans une logique de transmission, d’échange et d’ouverture du fonctionnement de l’institution aux publics, le Frac Bretagne a notamment initié « Les jeunes acquéreurs » et « Société mouvante ».

Société mouvante © Frac Bretagne
Société mouvante © Frac Bretagne

« Les jeunes acquéreurs » permet de faire participer des citoyens au processus d’acquisition. Après des élèves et lycéens rennais en 2020, huit personnes de l’atelier d’insertion des Jardins de la Baie à Douarnenez se sont engagé.e.s en 2021, de manière volontaire, pour participer au comité technique d’acquisition des œuvres de la collection.

Instance citoyenne agissante du Frac Bretagne, « Société mouvante » est un groupe de volontaires qui réfléchit, propose, conseille pour agir sur le fonctionnement et la gouvernance du Frac.
Société mouvante questionne autant l’art que le Frac lui-même par le prisme des préoccupations contemporaines de société. Il part de l’idée que celle-ci est transformable, qu’elle mute, quelle change au contact de celles et ceux qui la façonnent. Tous les ans, Société mouvante change d’orientation, s’associe à un partenaire spécialisé et le groupe constitué de volontaires se renouvelle.
En 2021, Société mouvante débute son action autour des questions d’égalité femmes-hommes en collaboration avec l’association HF Bretagne.

Portrait d'Étienne Bernard, 2013. © Aurélien Mole
Portrait d’Étienne Bernard, 2013. © Aurélien Mole

Etienne Bernard est le directeur du Frac Bretagne depuis juillet 2019.

Précédemment, Étienne Bernard a dirigé Passerelle Centre d’art contemporain à Brest (2013-2019), le programme de recherche et de résidence Fieldwork: Marfa aux États-Unis (2010-2013) ainsi que le Festival international de l’Affiche et du Graphique de Chaumont (2007-2009).

Il a également été commissaire associé au CAPC Musée d’art contemporain de Bordeaux (2007-2009) et commissaire de la 6e édition des Ateliers de Rennes-Biennale d’art contemporain, avec Céline Kopp (2018). Au cours de sa carrière, il a développé de nombreux projets impliquant des artistes tels que John Akomfrah, Pauline Boudry & Renate Lorenz, Bouchra Khalili, Mierle Laderman Ukeless, Nathaniel Mellors, Senga Nengudi, Koki Tanaka, Fredrik Vaerslev, Ola Vasiljeva, Erika Vogt ou encore Ming Wong.

Etienne Bernard a, en outre, enseigné la théorie de l’art à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (2008-2013) et à l’Académie des Arts de Nantes (2010-2013) et est intervenu dans de nombreuses écoles d’art parmi lesquelles la HEAD de Genève en Suisse, la Krabbesholm Højskole au Danemark ou la Malmö Art Academy en Suède.

exposition dans les murs

Mauve Zone

19 Avenue André Mussat 35000 Rennes

© Frac Bretagne
© Frac Bretagne
12.02
19.09
2021

Située aux confins de notre réalité – si l’on en croit les occultistes qui lui ont donné son nom – la « Mauve Zone » n’a ni contours, ni matière. Seuls des états de perception modifiés permettraient d’y accéder et de comprendre les relations qui se trament entre notre monde et cet espace parallèle. Région de possibles mutations du réel, elle apparaît dans de nombreux scénarios de science-fiction sous des formes allégoriques, toujours baignées de pourpre.

L’exposition « Mauve Zone » regroupe les sept artistes nommé·e·s pour le Prix du Frac Bretagne – Art Norac 2021.

Tous et toutes se connaissent de plus ou moins loin.
Certain·e·s sont né·e·s en Bretagne et/ou y ont fait leurs études, d’autres s’y sont installé·e·s récemment. Que cela soit depuis Brest, Quimper ou Rennes, chacun·e d’entre eux·elles entretient une relation spécifique à cette région sans que l’on puisse aisément déceler dans quelle mesure elle influence leurs pratiques respectives. L’exposition propose d’envisager de manière ouverte leur appartenance à une « scène bretonne » pour mieux appréhender les autres zones – sensibles, fictionnelles, géographiques – que leurs travaux investissent. S’il fallait les inscrire dans un territoire précis, celui-ci serait, à l’image de la « mauve zone », mouvant et sans frontières claires. D’autant plus que dans leurs œuvres, comme au sein de cette doublure de notre réel, les signes, artefacts et apparences sont en permanence rebattus et réagencés. Ainsi une pizzeria peut tout à fait se transformer en cabinet de psychanalyse ou une arme traditionnelle japonaise rencontrer un emoji. Et tandis que les humains sont transformés en insectes, les oiseaux, eux, prennent des postures anthropomorphes. Les symboles (archéologiques, numériques) sont transvasés ; les motifs s’agrandissent et se déforment, se cristallisent ou se dissolvent, passent d’un royaume figuratif à un règne abstrait. La zone est patchwork. Chacun·e travaille à collecter un monde en pièces détachées, à mettre en relation les sujets et matières qui se trouvent à leurs pieds. Leurs gestes n’ont rien de nouveau ; tout est question de périmètre : l’atelier, le jardin, la casse, le centre commercial, Shanghai, l’Antiquité, la Modernité, demain.

Visiblement, se respire en Bretagne un gaz hilarant qui fait bizarrement sourire leurs représentations, qu’elles soient êtres hybrides, objets ou ponctuation. La zone s’étire jusqu’à la commissure des lèvres. Elle n’a jamais été aussi mauve.

— Commissaire : Elsa Vettier

exposition hors les murs - lieux patrimoniaux

Photographies de la collection du Frac Bretagne

Rue du Tribunal 56300 Pontivy

Stephen Shore, Natural Bridge, New York, July 31, 1974, 1974 De la série Uncommon Places détail), collection Frac Bretagne © Stephen Shore. Courtesy 303 Gallery, New York
Stephen Shore, Natural Bridge, New York, July 31, 1974, 1974 De la série Uncommon Places détail), collection Frac Bretagne © Stephen Shore. Courtesy 303 Gallery, New York

Cet été, les grilles de l’ancien Tribunal de Pontivy se parent d’un florilège de photographies issues de la collection du Fonds régional d’art contemporain Bretagne. Riche de plus de 5 000 œuvres, le Frac Bretagne a pour mission de faire voyager l’art contemporain en Bretagne depuis quarante ans. C’est un service public de la Culture, soutenu depuis son origine par la Région et l’Etat. À Pontivy, c’est donc naturellement qu’il investit les grilles du Tribunal, bâtiment emblématique en cours de transformation pour accueillir les équipes de proximité de la Région et de nouveaux services à la population. D’ici et d’ailleurs, ces photographies présentent un aperçu de ce que ce patrimoine commun recèle, et s’inscrivent dans le parcours estival Une traversée photographique en Bretagne qui propose de sillonner la région à travers plus de 15 expositions.

exposition hors les murs - action de médiation

Les jeunes acquéreurs 2021

Les jeunes acquéreurs, Frac Bretagne, Rennes. Crédit photo : Frac Bretagne
Les jeunes acquéreurs, Frac Bretagne, Rennes. Crédit photo : Frac Bretagne

Objet d’intérêt et de fantasme, les modalités d’acquisition des œuvres d’une collection publique comme celle du Frac Bretagne n’en relèvent pas moins d’un processus très encadré. Dans une logique de transmission, d’échange et d’ouverture du fonctionnement de l’institution aux publics, a été lancé un programme d’acquisitions participatives intitulé « Jeunes acquéreurs ».
Initié par le Frac Bretagne, le dispositif propose de faire participer des citoyens à une instance centrale du Frac : le comité technique d’acquisition des œuvres de la collection.

En 2021, le dispositif s’installe dans le Finistère à Douarnenez. Huit personnes de l’atelier d’insertion des Jardins de la baie (Centre social Ulamir du Goyen) se sont engagé.e.s de manière volontaire et durant six mois, à s’initier à l’écosystème de l’art contemporain, sa structuration économique, aux acteurs du marché de l’art et au fonctionnement de la collection.

Les participant.e.s rencontrent des artistes, afin d’échanger sur leur pratique et d’évaluer des œuvres dont ils iront soutenir la sélection, devant le comité technique d’acquisition. Accompagnées par le service des publics du Frac et l’animateur du groupe, ils sont totalement acteurs de leur choix.

“Ce projet, ça nous fait sortir de ce qu’on fait habituellement, voir d’autres choses, rencontrer des artistes, ça nous enrichit aussi.” Gilles

Les Jardins de la Baie, Centre social Ulamir du Goyen, Douarnenez

L’atelier d’insertion accueille huit hommes et femmes, bénéficiaires du RSA sur une durée de 1 an. L’objectif principal de l’atelier est l’insertion sociale, il ne s’agit pas d’une activité économique, il s’emploie avant tout à sortir la personne d’une situation d’exclusion. En s’investissant dans cette activité collective, les bénéficiaires reprennent un rythme de travail, recréent des liens et peuvent construire de nouveau un projet social voire professionnel.

Acquisition récente

Acquisition récente

Polina Kanis, The Pool

Polina Kanis,
The Pool,
2015.
Installation vidéo, couleur 16:9, sonore.
Durée : 9'36''.
4/5.
Achat à l’artiste
Collection Frac Bretagne. © droits réservés

Polina Kanis, The Pool, 2015. Installation vidéo, couleur 16:9, sonore. Durée : 9'36''. 4/5. Achat à l’artiste Collection Frac Bretagne. © droits réservés
Polina Kanis, The Pool, 2015. Installation vidéo, couleur 16:9, sonore. Durée : 9'36''. 4/5. Achat à l’artiste Collection Frac Bretagne. © droits réservés

Comité technique d'achat

Etienne Bernard
Directeur du Frac Bretagne, Rennes
Leonardo Bigazzi
Curateur du festival Lo Schermo dell’arte, Florence, Italie
Tessa Giblin
Directrice de la Talbot Rice Gallery, Edimbourg, Royaume-Uni
Géraldine Gourbe
Critique d’art et commissaire d’exposition, Paris
Basim Magdy
Artiste, Bâle, Suisse
Sandra Patron
Directrice du CAPC Musée d’art contemporain, Bordeaux

À télécharger

En savoir plus

Contact

Frac Bretagne

19 avenue André Mussat
CS 81123
F-35011 Rennes cedex

accueil@fracbretagne.fr
T +33 (0)2 99 37 37 93

Heures d'ouverture

EXPOSITIONS
LUN
FERMÉ
MAR
12H-19H
MER
12H-19H
JEU
12H-19H
VEN
12H-19H
SAM
12H-19H
DIM
12H-19H
DOCUMENTATION
LUN
FERMÉ
MAR
14H-18H LE MATIN SUR RDV
MER
14H-18H LE MATIN SUR RDV
JEU
14H-18H LE MATIN SUR RDV
VEN
14H-18H LE MATIN SUR RDV
SAM
FERMÉ
DIM
FERMÉ
Restez informé des actualités de Platform