© DR
© DR

Frac Bourgogne

Le FRAC Bourgogne est né le 9 septembre 1982 et avec lui le besoin de constituer une collection d’œuvres contemporaines. Le premier comité technique d’acquisition s’est réuni en 1983 et l’histoire de cette collection débute en 1984 avec l’acquisition d’œuvres de seize artistes français et internationaux, parmi lesquels Christian Boltanski, Bertrand Lavier, Michel Verjux, Gloria Friedmann, Tony Cragg, Gerhard Richter, Gottfried Honegger ou Richard Long.

Les dernières œuvres acquises, notamment de Lola Gonzàlez, Laure Prouvost, Mika Rottenberg, Louise Sartor, Ashley Hans Scheirl ou Martha Wilson poursuivent l’écriture de cette histoire.

Laure Prouvost, After-After, 2013 - Collection FRAC Bourgogne
Laure Prouvost, After-After, 2013 – Collection FRAC Bourgogne

En 1986, le FRAC Bourgogne est l’un des premiers FRAC à avoir un espace d’exposition spécifique, à revendiquer la nécessité d’avoir ses propres murs pour accomplir ses missions de diffusion et de transmission. En 2013, il s’est offert un nouvel espace permanent d’exposition, « Les Bains du Nord ». Cet espace situé dans le coeur historique de Dijon, comprend un espace principal et une ancienne boutique réhabilitée en lieu d’accueil d’œuvres et de résidences d’artistes.

Les expositions présentées aux Bains du Nord sont pour l’essentiel des propositions de lecture ou de relecture de la collection du FRAC Bourgogne, mais la programmation s’ouvre aussi à des propositions artistiques entrant en résonance avec la collection du FRAC, ainsi qu’à la scène artistique locale. Les Bains du Nord sont le lieu d’une médiation active et participative pour petits et grands.

En complément des Bains du Nord, le FRAC Bourgogne s’est doté en 2015 d’une nouvelle réserve lui permettant d’accueillir l’ensemble de sa collection dans des conditions optimales.

Astrid Handa-Gagnard, directrice du Frac Bourgogne © Frac Bourgogne
Astrid Handa-Gagnard, directrice du Frac Bourgogne © Frac Bourgogne

Le récit et ses formes, nouveau projet artistique et culturel

Le FRAC Bourgogne n’est pas attaché à un lieu unique de diffusion, mais au nomadisme de sa collection et à sa «valeur d’usage» pour la diffusion et la transmission, en région, dans l’Hexagone et hors de celui-ci. Des expositions sont organisées dans une multiplicité de lieux partenaires en région permettant une diffusion accrue de sa collection et d’investir des lieux non dévolus à l’art contemporain pour une offre élargie auprès de publics diversifiés.

Le FRAC Bourgogne continue aujourd’hui son développement avec un nouveau projet artistique et culturel interrogeant «le récit et ses formes».
Ce projet artistique et culturel peut être résumé par les mots suivants : image et représentation, narrations et fictions. Le projet artistique et culturel du FRAC Bourgogne interroge les formes du récit avec un axe fort sur l’image fixe et l’image en mouvement, et un intérêt particulier pour les artistes chez qui la vidéo est la matrice du travail.

— Astrid Handa-Gagnard

Historienne de l’art, commissaire d’expositions, chargée de cours à l’université de Bourgogne de 2001 à 2017, auparavant coordinatrice générale auprès de Yan Pei-Ming, Astrid Handa-Gagnard a un parcours et des activités polymorphes et engagées. En tant que directrice du FRAC Bourgogne depuis fin 2012, elle contribue à l’enrichissement de sa collection et à son ouverture vers le public et les autres acteurs culturels.

exposition dans les murs

Hugo Pernet, Collected poems

16 Rue Quentin 21000 Dijon

Création graphique COLLECTED POEMS, (c) Atelier Anette Lenz, Paris
Création graphique COLLECTED POEMS, (c) Atelier Anette Lenz, Paris
29.01.22
22.05.22

Cette exposition personnelle d’Hugo Pernet emprunte son titre à la littérature et à l’édition. Les COLLECTED POEMS sont des ouvrages compilant les textes d’un poète, certains inédits et d’autres déjà publiés, avec pour objectif de proposer une vue d'ensemble de l'œuvre de l'auteur.

L’idée de compiler tableaux inédits et déjà montrés est associée ici au projet d’une exposition qui paraît entièrement monographique et rétrospective, avec des périodes et des séries différentes, suggérant plusieurs temporalités et récits distincts.

Mais en réalité, une seule des salles est consacrée à des œuvres anciennes, produites entre 2013 et 2019 ; les autres ont toutes été réalisées en 2021 et 2022, faisant de cet ensemble une présentation au plus près de l’actualité de l’artiste.

Nous voulions également monter une exposition avec ce que l’artiste avait sous la main dans son atelier et son stockage, et proposer une monographie dijonnaise de son travail. Toutes les œuvres exposées ont été créées dans les quatre ateliers successifs qu’il a occupé à Dijon, depuis son arrivée il y a dix ans.

Pour Hugo Pernet, le choix de ce titre est à moitié sérieux. Il avait le souhait de faire une proposition qui ait réellement une dimension rétrospective, mais qui imite aussi le récit que ce genre d'exposition construit.

Choisir la poésie comme modèle lui permet de contrer l'idée d’une démarche et d'un sens clairs ou de toute assimilation du travail à une pensée qui le dominerait. L’œuvre peinte d’Hugo Pernet est marquée par le refus d’être définie par un style, d’être limitée par une manière, de répondre à ce que l’on croit être en droit d’attendre d’elle. Elle se dérobe et évolue sans se laisser enfermer dans une norme.

La poésie comme modèle lui permet aussi de mettre en avant l'autonomie de chaque peinture à l’intérieur de la série et de chaque série dans l'ensemble, à la manière des poèmes dans les livres ou de la poésie sérielle de Jack Spicer.

Après une peinture géométrique conceptuelle, méthodique et référencée, Hugo Pernet propose depuis quelques années une peinture figurative plus légère déclinée en différentes séries de styles divers. Si les modalités sont différentes entre l’abstraction et les figurations, le choix d’Hugo Pernet de se mettre à distance, pour laisser les formes paraître et les couleurs parler, est le même.

Les œuvres produites pour cette exposition sont le fruit, d’une part, d’un travail de recherche sur le collage amorcé lors d’une résidence à la Fondation Thalie à Bruxelles en 2021, et d’autre part de la réflexion née de l'écriture d'un texte sur l'artiste américaine Shirley Jaffe. La technique de collage enfantine ou régressive mise au point par Hugo Pernet correspond au style flottant de ses peintures, entre abstraction et figuration, parodie et appropriation...

Le sujet des tableaux est toujours un peu absent. Il s’échappe et s'il est figuratif, c'est une figuration sans conviction. Dans une position héritée de l’abstraction la plus radicale, le véritable sujet vient du tableau lui-même, il est un contre-sujet, à la manière dont une peinture s’autonomise pour livrer son propre discours.



Hugo Pernet (né à Paris en 1983) est un artiste et poète français vivant à Dijon. Ses œuvres ont été exposées dans de nombreuses institutions telles que le Mamco (Genève), le Palais de Tokyo (Paris), le Musée d'Art Moderne de la ville de Paris, la Villa Médicis (Rome), le Musée d'art contemporain de Lyon, le FRAC Nouvelle-Aquitaine MECA (Bordeaux), le FRAC Bourgogne (Dijon), le FRAC-Arthotèque Nouvelle-Aquitaine (Limoges), la Hunter College Gallery (New York)...

— Astrid Handa-Gagnard

exposition hors les murs - établissements scolaires

Garder les pieds sur terre

5 Rue du 16éme Chasseurs, 21200 Beaune

Création graphique de l'exposition "Garder les pieds sur terre"
Création graphique de l'exposition "Garder les pieds sur terre"
05.05.22
01.06.22

Exposition au lycée Etienne-Jules Marey de Beaune

avec des œuvres de la collection du FRAC Bourgogne de : Philippe DE GOBERT, Philippe RAMETTE, MAN RAY, Erwin WURM, John HILLIARD, Eduardo SRUR, Dominique GHESQUIÈRE et Mathieu MERCIER
 
« À travers notre exposition GARDER LES PIEDS SUR TERRE, nous avons effacé les frontières, la réalité et le rêve se mêlent, indissociables de la réflexion sociale et artistique qui sont des piliers de notre projet. Ce dernier est le reflet du travail de nombreux artistes qui, autant par leurs techniques que par le message de leurs œuvres, nous permettent de sortir du cadre et de poser un regard différent sur les choses. Ils prônent, à travers leur art, une libération totale du corps et de l’esprit, qui va de pair avec celle de leurs créations, mettant ainsi en lumière un processus d’émancipation. »

Texte de Noémie Compagnon, élève du lycée Marey de Beaune et co-commissaire de l'exposition

— Les élèves de l'option Histoire des arts du lycée EJ Marey de Beaune

exposition hors les murs - action de médiation

Art Public

Visites guidées d'oeuvres contemporaines dans l'espace public avec une école élémentaire
Visites guidées d'oeuvres contemporaines dans l'espace public avec une école élémentaire

Le Fonds régional d'art contemporain de Bourgogne (FRAC) sort de ses murs et propose, à l'occasion d'une visite guidée gratuite d'une heure et demie en plein air, la découverte d’œuvres contemporaines implantées dans l'espace public à Dijon.
Un médiateur vous emmène au fil de la ville, découvrir ou re-découvrir ces œuvres. Ici, il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises questions, juste la possibilité d'exprimer ce que l'on ressent face à l’œuvre et de débattre ensemble de ses impressions quelles qu'elles soient et de comprendre la démarche de ces artistes et l'histoire de ces œuvres.
Trois parcours sont ainsi proposés.

Inscription obligatoire - Visites gratuites
Ces visites se tiennent les mercredis, jeudis et vendredis entre 9h et 12h30 et entre 14h et 18h.

Acquisition récente

Acquisition récente

Louise Sartor, Quercus Ilex n°13

Louise Sartor, Quercus Ilex n°13, 2020. Gouache sur carton 22,7 x 9 cm. Achat à la Galerie Crèvecœur. Collection FRAC Bourgogne. © André Morin pour le FRAC Bourgogne

Louise Sartor, Quercus Ilex n°13, 2020
Louise Sartor, Quercus Ilex n°13, 2020

Comité technique d'achat - membres avec voix délibérative

Michel Collet
Artiste et théoricien, Enseignant-chercheur à l'ISBA Besançon et chercheur associé au Laboratoire HEXAGRAM - UQAM Montréal
Daria de Beauvais
Senior Curator au Palais de Tokyo
Frédérique Goerig-Hergott
Conservatrice en chef au Musée Unterlinden à Colmar en charge de l’art moderne et contemporain
Astrid Handa-Gagnard
Directrice du Frac Bourgogne
Estelle Zhong Mengual
Historienne de l'art, enseignante / Master d'Expérimentation en Arts et Politiques de Sciences Po Paris (SPEAP)

Comité technique d'achat - membres avec voix consultative

Emmanuelle Denavit-Feller
Chargée de mission éducation artistique et art contemporain, Région Bourgogne-Franche-Comté
Rémy Fenzy
Conseiller pour les arts plastiques, DRAC Bourgogne-Franche-Comté
Sylvie Zavatta
Directrice du FRAC Franche-Comté

Administration

Daniel Malingre
Président
Astrid Handa-Gagnard
Directrice

Contact

Espace d'exposition « Les Bains du Nord »
16 rue Quentin
21000 Dijon

Administration
41 rue des Ateliers
21000 Dijon

administration@frac-bourgogne.org
T+33 (0)3 80 67 18 18

Heures d'ouverture

LUN
FERMÉ
MAR
FERMÉ
MER
14h30-18h00
JEU
14h30-18h00
VEN
14h30-18h00
SAM
11h00-13h00 / 14h00-18h00
DIM
14h30-18h00
Restez informé des actualités de Platform