exposition dans les murs

PREMIER RÉCIT, acquisitions

16 Rue Quentin 21000 Dijon
17 septembre 2021

Vue de l'exposition "PREMIER RÉCIT, acquisitions" photographie (c) clérin&morin
Vue de l'exposition "PREMIER RÉCIT, acquisitions" photographie (c) clérin&morin
18.09.21
19.12.21

"Née dans l’Hexagone" et "La première ligne est toujours horizontale" présentées en 2019, racontaient les débuts et l’histoire de la collection du FRAC Bourgogne. Aujourd’hui, "PREMIER RECIT" en expose l’actualité.
Composer une collection, c’est écrire une histoire dont il faut faire le récit. Cette nouvelle exposition dans la collection montre des œuvres acquises récemment, pour la plupart en 2020, et met en lumière l’acte de faire l’acquisition d’œuvres pour une collection publique. Ce choix est fait dans un cadre précis, celui du projet artistique et culturel du FRAC. Ce projet intitulé Le récit et ses formes s’intéresse à l’image, aux représentations et aux différentes formes de narration et de récit. Une attention particulière est portée à l’image en mouvement, mais sans exclusive, car il est bien question de montrer les différentes formes et les différents médiums qui supportent les récits.
Pourquoi le récit ? En rendant visibles les expériences, le récit en permet la transmission et déplace les points de vue.
L’exposition est un récit en elle-même, celui de ces œuvres ayant rejoint une des collections publiques contemporaines de référence en France et en dehors, dans lequel chacune est également porteuse de son propre sens et de sa propre histoire.
Ce sont ici des langages, ceux de la vidéo, de la peinture, de la photographie ou encore de la performance, et des modes de narration divers composés de productions artistiques et d’univers créatifs différents, qui sont associés dans ce premier récit présentant quelques-unes des œuvres récemment entrées en collection.

La narration visuelle va ici des performances filmées de Martha Wilson produites à Halifax entre 1972 et 1974, dans lesquelles cette artiste féministe pionnière interroge notamment la représentation du corps des femmes et de soi, à la pulsion de vie organique et à la convoitise exprimées par Laure Prouvost dans "Into All That Is Here", en passant par les peintures de l’artiste transmédia et transgenre, Ashley Hans Scheirl, qui disent son histoire et celle de la question de genre, et les dessins et photographie de Mika Rottenberg dévoilant des fragments de corps.

Différentes façons d’écrire, différentes façons de renvoyer à des expériences vécues et à des images mentales …

  • avec des œuvres de Marie Angeletti, Richard Hawkins, Tom Holmes, Laure Prouvost, Mika Rottenberg, Louise Sartor, Ashley Hans Scheirl et Martha Wilson
— Commissaire(s) : Astrid Handa-Gagnard
Voir la vidéo
Création graphique : Anette Lenz pour le FRAC Bourgogne, création sonore : Diane Blondeau

Contact

Espace d'exposition « Les Bains du Nord »
16 rue Quentin
21000 Dijon

Administration
41 rue des Ateliers
21000 Dijon

administration@frac-bourgogne.org
T+33 (0)3 80 67 18 18

Heures d'ouverture

LUN
FERMÉ
MAR
FERMÉ
MER
14h30-18h00
JEU
14h30-18h00
VEN
14h30-18h00
SAM
11h00-13h00 / 14h00-18h00
DIM
14h30-18h00
Restez informé des actualités de Platform