© DR
© DR

Frac Occitanie Montpellier

Né en 1984, le Frac Occitanie Montpellier (Frac OM) a constitué une collection représentant tous les médiums de l’art contemporain, selon des ensembles qui donnent accès à de nombreux enjeux de société. Forte de près de 1 300 pièces, elle permet d’aborder le renouvellement des formes classiques (peinture, sculpture, dessin) et les innovations dans les techniques de l’image ou du son (photographie, vidéo, film, pièces sonores), comme de saisir l’ouverture de l’art aux objets (installations), aux images et aux signes (pièces protocolaires), mais aussi à l’espace de vie et aux multiples contextes de présentation de l’art.
Cette diversité confère à la collection à la fois une valeur patrimoniale et une relation à l’actualité tout aussi essentielle, dans une attention jamais démentie à l’émergence et aux jeunes générations. Inaliénable, la collection est propriété de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée.

Vue de l'exposition
Vue de l’exposition « La peinture à l’huile c’est bien difficile », Frac OM, nov. 2016 – janv. 2017 – Photo Pierre Schwartz

Depuis 1998, l’espace principal de diffusion du Frac OM est une belle salle d’exposition située à Montpellier (une partie des réserves y est attenante) : y sont présentées chaque année entre 4 et 5 expositions assorties d’une programmation culturelle à destination de tous. Le Frac OM présente aussi les œuvres dans toute la région Occitanie et au-delà, en partenariat avec une multitude de structures publiques et privées – établissements scolaires ou monuments historiques, sites patrimoniaux ou musées, centres d’art… Ces présentations sont accompagnées d’activités de médiation et d’une documentation pédagogique.

Depuis 2016, le Frac OM a développé deux programmes majeurs : avec les écoles supérieures d’art de la région (Montpellier, Nîmes, Pau-Tarbes et Toulouse), le projet Post_Production qui permet à 4 artistes issu·e·s de ces écoles de bénéficier d’une production et d’une exposition collective ; avec les Abattoirs, musée – Frac Occitanie Toulouse, le parcours Horizons d’eaux qui présente chaque été les collections et des productions nouvelles le long du canal du Midi.

Emmanuel Latreille, 2019 - Photo Pierre Schwartz
Emmanuel Latreille, 2019 – Photo Pierre Schwartz

Les Frac sont fidèles à l’utopie de la modernité de l’art

La véritable spécificité des Frac n’est pas à chercher du côté de la constitution d’une collection, de ce que l’on nomme «patrimonialisation», qui désigne la transformation d’objets privés en biens inaliénables ayant une valeur publique, désormais mémorielle car réalisée au nom d’une Histoire collective. Elle se trouve dans l’usage qui est fait de ce patrimoine, dans le fait que les œuvres de cette collection sont, non pas surprotégées et valorisées en tant qu’objets autonomes, comme des « trésors » étudiés à part, mais au contraire immédiatement destinées à aller au-devant des publics ; elles sont immédiatement rendues à des « regardeurs », à des « usagers de l’art », comme aurait pu l’écrire Jean Dubuffet.

Les Frac ont modifié radicalement le rapport de distanciation que les musées ont instauré depuis des siècles dans la société occidentale. « Diffuser l’art », seconde mission cardinale des Frac, c’est bien, autant que distribuer à tous, « répandre », « disperser » une entité qui ne doit pas rester fermée sur elle-même. Les œuvres contemporaines produisent des questions de toutes natures dans un espace ouvert où elles se confrontent à d’autres entités, à d’autres acteurs (qui peuvent être des sites, des paysages, des histoires, des territoires et leurs habitants…). Ce faisant, elles suscitent des rapports nouveaux avec ces autres êtres. L’art, par les Frac, assume institutionnellement la puissance créatrice dans l’espace du monde, où toutes sortes de rencontres sont possibles : l’espace commun, l’espace social et politique où les gens vivent ! Les Frac sont fidèles à l’utopie de la modernité de l’art, qui n’est rien d’autre que le projet d’enrichir l’existence, de suggérer à chacun un possible renouvellement de la vie…

— Emmanuel Latreille, directeur du Frac Occitanie Montpellier

Emmanuel Latreille est directeur du Frac Occitanie Montpellier depuis novembre 2002, après avoir dirigé celui d’Auvergne (1990-1995) et celui de Bourgogne (1995-2002). De formation philosophique, il est titulaire depuis 2018 d’un doctorat en esthétique et philosophie de l’art soutenu à l’université Rennes 2 avec une thèse intitulée « Le Monde comme art ». Dans ses fonctions successives, il a monté de nombreuses monographies d’artistes français et internationaux, mais aussi des expositions thématiques questionnant l’art contemporain dans son rapport à l’histoire et à la société. Il a été président du Cipac/Fédération des professionnels de l’art contemporain de 2008 à 2014, et a contribué à l’évolution professionnelle du secteur dans ses aspects politiques et institutionnels.

exposition dans les murs

Lux fugit sicut umbra

Lux fugit sicut umbra · Post_Production 2020 - H.Bel, R.Brueder, Vir A. Hera, Isabelle Rodriguez, exposition au Frac occitanie Montpellier, 2020-21. Photo Pierre Schwartz
Lux fugit sicut umbra · Post_Production 2020 - H.Bel, R.Brueder, Vir A. Hera, Isabelle Rodriguez, exposition au Frac occitanie Montpellier, 2020-21. Photo Pierre Schwartz
14.11
27.03
2021

L’exposition Lux fugit sicut umbra fait écho à une fameuse locution latine, « Homo fugit sicut umbra » (« L’homme passe comme l’ombre »), qui commentait dans l’antiquité son état de mortel. En substituant la « lumière » au genre humain, les quatre artistes qui l’ont nourrie de leurs travaux écartent cet humanisme à portée réduite, désormais insuffisant pour rendre compte de la fragilité qui affecte le monde. Il ne s’agit plus de morale individuelle mais d’un constat de nature « physique », faisant état, au moyen d’une tautologie ironique, de la disparition automatique de la lumière avec les ombres, des ombres avec la lumière : la lumière disparait avec les ombres, elle-même n’a plus de source, elle est destinée à s’éteindre en dehors de toute métaphore possible.

Hugo Bel, Rebecca Brueder, Vir Andres Hera et Isabelle Rodriguez, lauréat·e·s du programme Post_Production 2020, inventeront au-delà de leur création individuelle et de leur recherche personnelle.
Comme tous les ans pour Post_Production, l’exposition est une « pièce » collective, jouant des échos entre les mots et les choses, les matières et les lumières, les images et les traces : Lux fugit sicut umbra est une proposition poétique à huit mains, quatre têtes et deux genres, mais non dualiste. Elle est peut-être surtout une formule magique, un talisman, ou une ultime tentative pour affirmer l’Unité qui nous englobe et nous produit dans la lumière, fût-elle en elle-même problématique.

Post_Production est un programme conçu et réalisé en partenariat avec les écoles supérieures d’art de Pau-Tarbes (ÉSAD Pyrénées), Nîmes (ésban), Montpellier (MO.CO. Esba) et Toulouse (isdaT). Il favorise l’insertion professionnelle et artistique d’artistes diplômé·e·s (DNSEP) des écoles d’art en Occitanie : une bourse est offerte aux artistes par leur école d’origine, et l’accompagnement et la prise en charge des moyens liés à l’exposition sont assurés par le Frac OM.

— Emmanuel Latreille

exposition hors les murs - lieux patrimoniaux

Buffet des anciens élèves

La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon - Centre national des écritures du spectacle, 58 Rue de la République, 30400 Villeneuve-lès-Avignon

Affiche de l'exposition Buffet des Anciens élèves (c) Pablo Garcia
Affiche de l'exposition Buffet des Anciens élèves (c) Pablo Garcia
01.04
23.04
2021

« Buffet des anciens élèves est une exposition qui avance sur un fil. Celui qui oscille entre mes souvenirs d’adolescent et le quotidien des lycéens d’aujourd’hui ; entre le patrimoine architectural et culturel de Villeneuve Lez Avignon et sa réappropriation par la culture populaire ; entre le sacré et son interprétation dans le réel… »
Pablo Garcia

En 2020-21, le Frac OM, la Chartreuse-Centre national des écritures du spectacle, la Ville de Villeneuve Lez Avignon au travers de ses deux sites patrimoniaux – le Musée Pierre-de-Luxembourg et la Tour Philippe-le-Bel –, le Centre des monuments nationaux – Fort Saint-André, et le lycée Jean-Vilar, renouvellent leur partenariat et invitent l’artiste Pablo Garcia pour leur programme annuel de résidence de création. Il se déroule en trois temps qui associent la production d’œuvres et d’expositions à la rencontre avec les élèves et les habitants de la cité.
– Lancement de la résidence au lycée Jean-Vilar – Automne 2020
– Résidence à la Chartreuse – Hiver 2020-21
– Exposition – Printemps 2021
Buffet des anciens élèves
Exposition dans quatre lieux patrimoniaux emblématiques de la ville, à la découverte des œuvres conçues pendant la résidence
Bleu Lagon
Exposition réalisée avec une sélection d’œuvres du Frac OM – Pablo Garcia, commissaire de l’exposition

Acquisition récente

Acquisition récente

Fabien Boitard, Un puissant

Fabien Boitard,
Un puissant, 2020. Huile sur toile, 132 x 106 cm. Achat à Dupré & Dupré Gallery, Béziers.
Collection Frac Occitanie Montpellier. Photo Fabien Boitard © Galerie Dupré & Dupré

Fabien Boitard, Un puissant, 2020. Huile sur toile, 132 x 106 cm. Achat à Dupré & Dupré Gallery, Béziers. Collection Frac Occitanie Montpellier. Photo Fabien Boitard © Galerie Dupré & Dupré
Fabien Boitard, Un puissant, 2020. Huile sur toile, 132 x 106 cm. Achat à Dupré & Dupré Gallery, Béziers. Collection Frac Occitanie Montpellier. Photo Fabien Boitard © Galerie Dupré & Dupré

Comité technique d'achat - membres avec voix délibérative

Marie Cantos
Critique d’art et directrice de l’ahah, Paris
Patrice Carré
Enseignant à l’École supérieure d’art et de design Marseille Méditerranée
Emmanuel Latreille
Directeur du Frac Occitanie Montpellier
Carole Rigaut
Directrice de Halle Nord / Capsule-s à Genève
Philippe Saulle
Directeur de l’École municipale des beaux-arts de Sète

Comité technique d'achat - membres avec voix consultative

Catherine Dumon
Conseillère artistique Drac Occitanie
Stéphanie Sobezyk
Chargée de mission art contemporain Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée
Annabelle Ténèze
Directrice des Abattoirs, musée - Frac Occitanie Toulouse

Administration

Patricia Carette
Présidente
Emmanuel Latreille
Directeur

Contact

Frac Occitanie Montpellier
4-6, rue Rambaud
34000 Montpellier

contact@frac-om.org
T +33 (0)4 99 74 20 35

Heures d'ouverture

LUN
FERMÉ
MAR
14H-18H
MER
14H-18H
JEU
14H-18H
VEN
14H-18H
SAM
14H-18H
DIM
FERMÉ
ÉTÉ
15H-19H
Restez informé des actualités de Platform