Le Frac Grand Large — Hauts-de-France à Dunkerque © DR
Le Frac Grand Large — Hauts-de-France à Dunkerque © DR

Frac Grand Large — Hauts-de-France

Le Frac Grand Large — Hauts-de-France organise tout au long de l’année des expositions de ses collections d’art contemporain et de design sur le territoire régional et transfrontalier. La collection dispose de plus de 1800 œuvres réunies autour d’un noyau initial consacré à l’Arte Povera, l’Art Minimal, l’Art Conceptuel, les mythologies individuelles, le Pop Art et Fluxus, avec notamment une partie consacrée au design qui témoigne du brassage international de ses sources. Aujourd’hui, les acquisitions privilégient la création émergente : le monde des objets, la question de la représentation, du lien art et société et de la mobilité des savoirs et des imaginaires.

Ses partenaires sont des lieux artistiques identifiés ou des lieux-tiers, tels que des médiathèques, des écoles, des lieux associatifs. Le Frac privilégie alors la co-construction et favorise les synergies pour toucher les publics éloignés. Il adapte les sujets des projets aux intérêts des partenaires, propose d’explorer les grandes thématiques de sa collection ou de faire écho à la programmation de la ville de Dunkerque.

La diffusion de la collection s’accompagne d’une démarche de sensibilisation de tous les publics, à travers des visites, des conférences, des ateliers et des projets participatifs. Parmi les différents dispositifs, Élèves à l’œuvre est réalisé en lien avec l’Éducation Nationale et permet chaque année à une vingtaine d’établissements d’accueillir des œuvres du Frac et de les étudier en relation avec les programmes scolaires.

Vue du Belvédère du Frac Grand Large — Hauts-de-France, Yona Friedman, Pictogrammes
Vue du Belvédère du Frac Grand Large — Hauts-de-France, Yona Friedman, Pictogrammes
Keren Detton. Photo : Pierre Volot / Ville de Dunkerque
Keren Detton. Photo : Pierre Volot / Ville de Dunkerque

Renforcer les interactions entre le design et l’art, l’architecture et l’écologie

Le projet artistique du Frac Grand Large — Hauts-de-France s’appuie sur l’histoire de sa collection et notamment sa ligne d’acquisitions consacrée, dès 1983, au design. J’ai souhaité renforcer les interactions entre ce domaine et les champs de l’art, de l’architecture et de l’écologie à travers des expositions thématiques et en invitant des artistes, designers et théoriciens à porter leur regard sur la collection (KVM, Florence Doléac, Claude Courtecuisse, Mathilde Sauzet…)

Dans ses premières années, le Frac Grand Large s’est doté d’un socle historique intégrant les tendances majeures des années 1960-1970 telles que l’Arte Povera (Luciano Fabro, Carla Accardi), le minimalisme (Sol Lewitt, Vera Molnar) ou encore Fluxus (Joseph Beuys, Robert Filliou). Portée par les personnalités du comité technique comme Jan Hoet ou Chris Dercon, cette collection a largement contribué à la renommée internationale du Frac et à sa diffusion transfrontalière et européenne. Ces œuvres inspirent de nouvelles pratiques dans le cadre notamment de commissariats partagés et de résidences que nous voulons ancrées dans le territoire (Catherine Rannou, Donovan Le Coadou).
Un autre aspect de la collection, qui m’intéresse particulièrement, concerne les œuvres témoignant d’une attention au langage, à ses signes et aux récits, balayant un large spectre entre fiction et documentaire. L’exposition autour du fantastique « Un autre monde /// Dans notre monde » (2021, cur. Jean-François Sanz) revisite ainsi la collection du Frac en nous interpellant sur les régimes de vérité à l’ère des nouvelles technologies.

Reflet de la globalisation, j’ai souhaité que les acquisitions s’ouvrent désormais à différents continents pour mettre en avant la mobilité et la circulation des formes, des idées et des imaginaires. Cette collection se donne ainsi comme « matière » à penser et à percevoir dans des lieux d’exposition aussi divers que des écoles, des médiathèques ou des maisons d’arrêt, créant des « zones de contacts », plus que jamais, nécessaires !

— Keren Detton, directrice du Frac Grand-Large — Hauts-de-France

Diplômée d’histoire de l’art, Keren Detton suit la formation curatoriale de l’Ecole du Magasin à Grenoble (1999). Ses travaux se concentrent sur la seconde moitié du XXe siècle, l’œuvre comme événement et la relation au spectateur. Après des expériences professionnelles en France et à l’étranger, elle travaille pour la galerie Air de Paris où elle développe une programmation d’artistes émergents (La Planck). En 2007, elle fonde avec d’autres commissaires l’association C-E-A qu’elle préside jusqu’en 2009. Nommée directrice du centre d’art contemporain Le Quartier à Quimper, elle y produit une cinquantaine d’expositions monographiques et collectives ainsi que de nombreuses publications. Directrice du Frac Grand Large — Hauts-de-France depuis 2016, elle développe de nouveaux axes pour la collection autour des mobilités, de l’image et des questions de société, tout en approfondissant le fonds consacré au design et à l’installation.

exposition dans les murs

Yona Friedman— L’Exposition Mobile

La Licorne
La Licorne
10.04
02.01
2022

« Aujourd’hui nous construisons trop. La Terre est sur-construite, la Terre est sur-planifiée, la Terre est sur-cultivée. Cela ne veut pas dire que nous n’avons pas besoin d’architectes, d’urbanistes ou d’agriculteurs, mais nous devons changer les règles. » Yona Friedman

Consacrée à l’artiste, architecte et urbaniste Yona Friedman (1923-2019), un an après sa disparition, cette exposition s’appuie sur un fonds exceptionnel d’œuvres conservées par le CNEAI = au Frac Grand Large — Hauts-de-France à Dunkerque. Ce fonds – constitué de maquettes, dessins, films et éditions – sera déployé, reconfiguré, augmenté et approprié par différents lieux singuliers de la région des Hauts-de-France sur plus de 5 000 m2. L’exposition s’étendra à leurs voisinages, en infiltrant notamment l’espace public et en associant des acteurs du monde associatif, culturel, éducatif et social. Ces actualisations feront de « L’Exposition Mobile » un creuset d’histoires vivantes où se joueront différentes formes d’apprentissage, d’essais et d’improvisations sur le vivre-ensemble. Ainsi, il s’agira autant de cerner le penseur qu’était Yona Friedman que de créer une proximité avec les habitants et leur offrir la possibilité de jouer avec ses idées en trouvant leurs propres moyens de compréhension et d’action, ainsi qu’une nouvelle forme d’échange ; tout ceci dans le but de parvenir au droit fondamental qu’il souhaitait voir ajouter à la liste des droits de l’homme : le droit de comprendre.

L’Exposition Mobile sera également présentée à :
10/04 – 02/01/2022 DUNKERQUE Frac Grand Large
24/09 – 28/11/2021 MAUBEUGE Idem + Arts
17/04 – 03/10/2021 AMIENS Frac Picardie (Chapitre 1)
05/02 – 24/04/2022 BEAUVAIS Le Quadrilatère
05/02 – 24/04/2022 AMIENS Frac Picardie (Chapitre 2)

exposition hors les murs - itinérantes

Installation vidéo urbaine de Bertrand Gadenne

Halle aux sucres, 9003 Route du quai Freycinet 3, 59140 Dunkerque.

Bertrand Gadenne, L'Aigle, 2005. © Bertrand Gadenne
Bertrand Gadenne, L'Aigle, 2005. © Bertrand Gadenne
17.04
31.08
2021

Comme un écho à la situation sanitaire actuelle, le Frac Grand Large invite Bertrand Gadenne à présenter l’installation vidéo L’Aigle (2005) à la Halle aux sucres de Dunkerque.

Vidéaste et photographe, Bertrand Gadenne s’est fait remarquer en ménageant des apparitions sur les vitrines de magasins inoccupés.

Ces commerces, transformés en boîtes à images, recelaient des images fixes ou animées d’animaux ou des petites saynètes fictionnelles. Un moment d’arrêt onirique dans le parcours de la ville, une interpellation lumineuse. Bertrand Gadenne libère l’image de l’écran pour que celle-ci devienne une expérience. Devant l’installation vidéo L’Aigle, représentant un rapace gigantesque, le spectateur expérimentera un face-à-face surnaturel, entre fascination et répulsion.

Bertrand Gadenne est un photographe et vidéaste français, dont la pratique met en jeu les rapports entre homme et nature, dans des contextes urbains qui créent le décalage.

C’est à partir des années 2000 que l’artiste s’attelle alors à la création d’un bestiaire filmé, comprenant le rat, le hibou, le serpent, l’aigle et le poisson. Projetée sur les architectures des villes, la faune de Bertrand Gadenne s’anime et réinvestit un univers habituellement occupé par l’humain. Les animaux, aux proportions démultipliées, habitent les vitrines et les façades, découvrent leur nouvel environnement et nous fixent, d’un regard qui semble questionner notre présence en ces lieux. L’impact visuel de ces projections tient au procédé technique mis en place par Bertrand Gadenne. En masquant les projecteurs et les supports, en dissimulant toutes les connectiques et en jouant avec les architectures, l’artiste construit un véritable dispositif illusionniste, qui surprend et amplifie d’autant plus l’étrangeté des situations créées.

La projection L’Aigle restitue des prises de vues de l’animal faites par l’artiste chez un fauconnier lors d’une résidence artistique à Dufftown, en Écosse. La vidéo, réalisée en plan fixe, met le focus sur la tête de l’oiseau, qui regarde ses alentours. Au premier plan, le grillage de l’enclos du rapace s’impose d’emblée à notre vue, et nous confronte à l’enfermement de l’animal. Cette sensation est accentuée par la mise en place de l’installation dans un container dont l’étroitesse ajoute à l’impression de confinement, que l’on partage pour un moment avec le prédateur. Au-delà du grillage, l’œil de l’aigle nous scrute, et fait des regardeurs que nous sommes les regardés, brisant ainsi le quatrième mur qui fait traditionnellement la distinction entre fiction et réalité.

Acquisition récente

Acquisition récente

Helen Chadwick, In the Kitchen,

Helen Chadwick,
In the Kitchen,
1977.
Ensemble de 12 tirages pigmentaires d’archives,
(imprimés en 2018),
41 x 30.5 cm chaque.
Edition de 10 (+ 5 AP, 2 EC).
Achat auprès de la galerie Richard Saltoun, Londres.
Collection Frac Grand-Large-Hauts-de-France. © Droits réservés

Helen Chadwick, In the Kitchen, 1977. Ensemble de 12 tirages pigmentaires d’archives, (imprimés en 2018), 41 x 30.5 cm chaque. Edition de 10 (+ 5 AP, 2 EC). Achat auprès de la galerie Richard Saltoun, Londres. Collection Frac Grand-Large-Hauts-de-France. © Droits réservés
Helen Chadwick, In the Kitchen, 1977. Ensemble de 12 tirages pigmentaires d’archives, (imprimés en 2018), 41 x 30.5 cm chaque. Edition de 10 (+ 5 AP, 2 EC). Achat auprès de la galerie Richard Saltoun, Londres. Collection Frac Grand-Large-Hauts-de-France. © Droits réservés

Comité technique d'achat

Élise Atangana
Commissaire d’exposition indépendante, Paris
Evelien Bracke
Commissaire d’exposition spécialisée en Design au Design Museum Gent (Belgique)
Anna Colin
Critique d’art et curatrice, Londres
Keren Detton
Directrice du Frac Frac Grand Large — Hauts-de-France, Dunkerque
Michel Dupuy
Artiste faisant parti du duo Dector & Dupuy

Administration

Jean-Baptiste Tivolle
Président
Keren Detton
Directrice

À télécharger

En savoir plus

Contact

Frac Grand Large — Hauts-de-France
503 avenue des Bancs de Flandres
59140 Dunkerque, France

contact@fracgrandlarge-hdf.fr
T: +33 (0)3 28 65 84 20

Heures d'ouverture

Fermé
lundis et mardis
Mercredi
: 14h-18h
Jeudi
: 14h-18h
vendredi
: 14h-18h
Week-end
(oct.-mars) : 10h-18h
Week-end
(avr.-sept.) : 11h-19h
Restez informé des actualités de Platform