Acquisition récente

Sarah Ritter

Née en 1978 en France. Vit à Besançon.

Sarah Ritter Soleils fantômes, 2019-2021. Collection Frac Franche-Comté.
Sarah Ritter Soleils fantômes, 2019-2021. Collection Frac Franche-Comté.
2022
Collection Frac Franche-Comté

Sarah Ritter, Soleils fantômes, 2022

"Les repères sont brouillés, les surfaces truquées, les reflets ne semblent pas répondre aux lois de la physique.
Alors, quel est ce monde? Tout y semble sous la cendre, ou consumé. Des blocs de carbone encore chauds. Une nécessité à voir, sans savoir. L’optique et raison ne se confondent plus. Ici les jeux de lumière sont étranges, les formes incohérentes, fond et surface se confondent et se mêlent.
Le calme qui irradie des images amplifie le silence du médium et attise le regard.
Au départ de ce processus, il y a le retour à l’atelier. En effet, grâce à une résidence en entreprise, j’ai pu bénéficier d’un espace de travail depuis septembre 2020. Peu à peu, après avoir commencé par mettre en scène des objets, j’ai commencé par photographier des tirages photographiques issues de mes archives, en studio.
Lumière du soleil, des torches à led, reflets de miroirs brisés, pierres et paillettes sont les accessoires de ces mises en scènes de photographies, toujours en mouvement."
Sarah Ritter
Tirage pigmentaire sur papier baryté contrecollé sur aluminium anodisé

90 x 135 cm

Ritter Sarah, Mains de suie, 2014. Photographie contrecollée sur Dibond, 80 x 120 cm, Édition 1/3. Collection du Frac Auvergne © DR
Ritter Sarah, Mains de suie, 2014. Photographie contrecollée sur Dibond, 80 x 120 cm, Édition 1/3. Collection du Frac Auvergne © DR
2020
Collection Frac Auvergne

Ritter Sarah, Mains de suie, 2014. Photographie contrecollée sur Dibond, 80 x 120 cm, Édition 1/3. Achat à l'artiste

Restez informé des actualités de Platform