Acquisition récente

Emilija Škarnulyte

Emilija Škarnulyte, Sunken Cities, 2021
Emilija Škarnulyte, Sunken Cities, 2021
2021
Collection FRAC Corsica

Emilija Škarnulyte, Sunken Cities, 2021
Vidéo

Née en Lituanie en 1987, Emilija Škarnulytè est diplômée de l’Académie Beaux-arts de Bréra à Milan et de l’Académie d’art contemporain de Tromsø en Norvège. Elle a été lauréate en 2019 du Future Generation Art Prize organisé par le PinchukArtcentre de Kiev. Entre documentaire et fiction, son travail s’appuie sur des installations immersives où le mythe, l’histoire et la prospection se conjuguent. Les dimensions cosmique et géologique sont le plus souvent associées pour tracer une perspective à la fois politique et sociale.

Dans Sunken Cities, Emilia Škarnulytè réinvestit la figure de la sirène à l’occasion de la découverte d'une cité engloutie en Méditerranée, Baia. Ville de villégiature de premier plan pendant des siècles, Baia était prisée par les riches et les puissants de l'élite romaine. Située au-dessus de cheminées volcaniques naturelles, la cité était célèbre pour ses sources d'eau chaude médicinales qui se trouvaient tout autour de la ville et sur lesquelles il était facile de construire des spas. En 1500, les vestiges de la ville autrefois luxueuse étaient abandonnés et le niveau de l'eau a lentement augmenté en raison des mêmes cheminées volcaniques qui étaient autrefois un attrait pour la région. Témoignage archéologique d’une civilisation disparue, Sunken Cities met en jeu la performance physique de l’artiste, adepte de la plongée en monopalme, pour mieux inviter le spectateur à méditer sur la fragilité des sociétés humaines et le projeter dans un temps incertain.

Restez informé des actualités de Platform