Acquisition récente

Winshluss (Vincent Paronnaud)

Né en 1970 à La Rochelle / Vit et travaille à Bordeaux et à Paris.

Winshluss, Gang of four - Couverture, 2017. © Adagp, Paris. Photo Jean-Christophe Garcia
Winshluss, Gang of four - Couverture, 2017. © Adagp, Paris. Photo Jean-Christophe Garcia
2020
Collection Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA

Winshluss,
Gang of four - Couverture,
Gang of four - Planche 8,
Gang of four - 4e de couverture, 2017.
Encre sur papier, 3 x (29 x 21 cm).
Œuvres uniques, Achat à la Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris.
Visuel : Gang of four - Couverture.
© Adagp, Paris. Photo Jean-Christophe Garcia

Ces planches de Gang of Four (comics coédité avec Les Requins Marteaux, 2017) sont issues de la commande passée par le Frac dans le sillage de la collection Fiction à l’œuvre, en lui donnant pour la première fois un tour graphique. Winshluss s’est inspiré d’une photographie de Diane Arbus, Untitled 4 (1970-1971) prise lors de la fête d’Halloween dans une institution pour enfants souffrant d’handicap mental. Les enfants masqués et déguisés posent dans un champ désert. À partir de cette image mystérieuse et inquiétante, Winshluss imagine une série d’aventures en bande dessinée : pour un motif anodin et injuste – avoir voulu fêter leur anniversaire –, les enfants se retrouvent pourchassés par une horde sanguinaire dans une forêt hostile. L’image de couverture anime les personnages et montre leur fuite effrénée. La quatrième marque le point de départ de la transposition de la photographie en croquis pour un avis de recherche tiré d’un western. Une planche intermédiaire montre les fugitifs en conversation avec un corbeau et un opossum qui jouent aux cartes : ils leur indiquent où trouver « Big Mama », un arbre monstrueux qui offre sa protection aux « opprimés ». Cette mère-nature avale les enfants et les recrache ensuite transformés en puissantes créatures féroces qui déciment leurs poursuivants. Le lyrisme de la photographie de Diane Arbus devient sous le crayon de Winshluss une métamorphose carnassière qui renverse, à l’aide d’une nature complice, le statut de victime. Les planches réalisées à l’encre noire et aux décors chargés augmentent l’effet de densité oppressante et de chaos qui se dégagent à la fois du récit et du dessin.

Cinéaste, acteur majeur de la bande dessinée indépendante, Winshluss a été récompensé du prestigieux Fauve d’or du Festival international d’Angoulême en 2009. Il est l’auteur phare de la maison d’édition Les Requins Marteaux basée à Bordeaux. Inspiré par l’esthétique du fanzine et de l’horreur fantastique, son univers sombre et inquiétant se déploie au cinéma (il co-réalise Persepolis avec Marjane Satrapi), dans le spectacle vivant, l’illustration, l’animation et l’art contemporain, participant au renouveau de cet art graphique et populaire.

Restez informé des actualités de Platform