Acquisition récente

Marie Cool Fabio Balducci

Née en 1961 à Valenciennes, France. Né en 1964 à Ostra, Italie.

Marie Cool et Fabio Balducci, Untitled, 2015. Edition N°1/3 + 2 AP. Performance et vidéo. Protocole, règle en plastique, fenêtre ouverte, lumière du soleil, table de bureau, vidéo HD : 1 min 34. Achat à la Galerie Marcelle Alix, Paris. Collection Frac des Pays de la Loire. © Droits réservés
Marie Cool et Fabio Balducci, Untitled, 2015. Edition N°1/3 + 2 AP. Performance et vidéo. Protocole, règle en plastique, fenêtre ouverte, lumière du soleil, table de bureau, vidéo HD : 1 min 34. Achat à la Galerie Marcelle Alix, Paris. Collection Frac des Pays de la Loire. © Droits réservés
2020
Collection Frac des Pays de la Loire

Marie Cool et Fabio Balducci,
Untitled, 2015.
Edition N°1/3 + 2 AP.
Performance et vidéo.
Protocole, règle en plastique, fenêtre ouverte, lumière du soleil, table de bureau, vidéo HD : 1 min 34.
Achat à la Galerie Marcelle Alix, Paris.
Collection Frac des Pays de la Loire. © Droits réservés

Depuis plus de 20 ans Marie Cool et Fabio Balducci développent un travail inclassable, ni pleinement sculptural ni totalement performatif, un art de l'instant et de la durée pour lequel ils s'attachent à produire des formes signifiantes par le biais d'actions relativement courtes parfois répétitives, réalisées par l'un ou l'autre, voire par d'autres à partir d'éléments normés du monde du travail (feuilles de papier A4, scotch, crayons de bureaux) et d'éléments naturels comme l'eau ou le soleil.

Familiers d'une grande économie de moyens, habitué des performances confidentielles, ce duo d'artistes franco-italien démontre une fois encore sa capacité à détourner et à désamorcer les idéologies dominantes. Lors de la dernière Documenta, ils déplacèrent de grands bureaux dans l'espace d'exposition. Ils reprennent ici cet élément récurrent dans leur travail et caractéristique de l'économie tertiaire, pour le transformer en outil et symbole de résistance. On assiste à la mise en œuvre de gestes simples et précis comme celui de plonger un bout de ficelle dans une flaque d'eau renversée sur une table ou de mesurer un rayon de soleil, soit autant d'actions dérisoires qui ne visent aucune fonctionnalité ni aucune productivité. Le geste réduit ainsi à son strict minimum met en question les conditionnements générés par les activités tertiaires. Par là même aussi, la proposition de ces deux artistes ouvre sur un mystère et une poésie qui vont au-delà de la simple dénonciation.

Restez informé des actualités de Platform