Acquisition récente

Laura Gozlan

Née en 1979, vit et travaille à Paris.

Laura Gozlan, G Minor, 2020 Film HD couleur, son 2’28’’ Édition 1 /3. Achat à la Galerie Valeria Cetraro, Paris. Collection Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA © Laura Gozlan. Photo Jean-Chirstophe Garcia
Laura Gozlan, G Minor, 2020 Film HD couleur, son 2’28’’ Édition 1 /3. Achat à la Galerie Valeria Cetraro, Paris. Collection Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA © Laura Gozlan. Photo Jean-Chirstophe Garcia
2020
Collection Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA

Laura Gozlan, G Minor, 2020 Film HD couleur, son 2’28’’ Édition 1 /3. Achat à la Galerie Valeria Cetraro, Paris.
Collection Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA © Laura Gozlan. Photo Jean-Chirstophe Garcia

G Minor découle des recherches récentes de l’artiste sur le « Sex Magick », une pratique qui prend son origine dans le tantrisme et propose de manipuler la volupté et l’orgasme comme des énergies destinées à faire advenir des vœux. L’artiste y incarne Mum, un étrange personnage féminin, une bourgeoise à la chevelure négligée, qu’elle décrit comme androgyne. Le titre de la vidéo fait allusion, à la fois au point G associé au plaisir féminin, et au concerto n° 7 en sol mineur BWV 1058 de Johann Sebastian Bach, dont un extrait est présent dans le film, interprété au piano par Glenn Gould. Évoquant la réminiscence d’une tactilité érotique propre au piano dans les écrans – la voix de Mum nous pro- met l’accomplissement d’un vœu – pour peu que le climax (l’orgasme) du morceau soit atteint et que G (le point, la note, la touche) soit pointé.
Les installations, les films et les sculptures de Laura Gozlan questionnent les liens entre sous-cultures et post-huma- nisme, leurs mythes fondateurs (New Age, cybernétique) et leurs dystopies. L’artiste puise ses références dans le giallo (genre de films italiens, entre horreur, érotisme et cinéma policier dans les années 1970), les films d’anticipation des années 1970-1980 et les documents scientifiqu

Laura Gozlan, Juvéniles #10, 2020. Sculpture. Tube aluminium, Jesmonite, cire, câble Ethernet, fibre de verre, rouge à lèvre, 200 x 55 x 75 cm. Achat à la galerie Valeria Cetraro, Paris. Collection Frac Occitanie Montpellier. © Droits réservés
Laura Gozlan, Juvéniles #10, 2020. Sculpture. Tube aluminium, Jesmonite, cire, câble Ethernet, fibre de verre, rouge à lèvre, 200 x 55 x 75 cm. Achat à la galerie Valeria Cetraro, Paris. Collection Frac Occitanie Montpellier. © Droits réservés
2020
Collection Frac Occitanie Montpellier

Laura Gozlan,
Juvéniles #10, 2020. Sculpture. Tube aluminium, Jesmonite, cire, câble Ethernet, fibre de verre, rouge à lèvre, 200 x 55 x 75 cm.
Achat à la galerie Valeria Cetraro, Paris.
Collection Frac Occitanie Montpellier. © Droits réservés

Laura Gozlan, The Sceptical Chymist, 2013. Installation murale. Cire stérique, chaînes, bois, peinture rouge, papier marbré (tapisserie), dimensions variables. Pièce unique. Achat à la galerie Valeria Cetraro, Paris. Collection Frac Occitanie Montpellier. © Photo Olivier Toggwiler
Laura Gozlan, The Sceptical Chymist, 2013. Installation murale. Cire stérique, chaînes, bois, peinture rouge, papier marbré (tapisserie), dimensions variables. Pièce unique. Achat à la galerie Valeria Cetraro, Paris. Collection Frac Occitanie Montpellier. © Photo Olivier Toggwiler
2020
Collection Frac Occitanie Montpellier

Laura Gozlan,
The Sceptical Chymist, 2013. Installation murale. Cire stérique, chaînes, bois, peinture rouge, papier marbré (tapisserie), dimensions variables. Pièce unique.
Achat à la galerie Valeria Cetraro, Paris.
Collection Frac Occitanie Montpellier. © Photo Olivier Toggwiler

Laura Gozlan, Youth Enhancement Systems ® #1, 2019. Jesmonite teintée, tige filetée, cire industrielle, tube aluminium, ongle synthétique, 58,5 x 35,5 x 183 cm. Œuvre unique, achat à la Galerie Valeria Cetraro, Paris. Collection Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA © Laura Gozlan. Photo Jean-Christophe Garcia.
Laura Gozlan, Youth Enhancement Systems ® #1, 2019. Jesmonite teintée, tige filetée, cire industrielle, tube aluminium, ongle synthétique, 58,5 x 35,5 x 183 cm. Œuvre unique, achat à la Galerie Valeria Cetraro, Paris. Collection Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA © Laura Gozlan. Photo Jean-Christophe Garcia.
2020
Collection Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA

Laura Gozlan, Youth Enhancement Systems ® #1, 2019. Jesmonite teintée, tige filetée, cire industrielle, tube aluminium, ongle synthétique, 58,5 x 35,5 x 183 cm. Œuvre unique, achat à la Galerie Valeria Cetraro, Paris.
Collection Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA  © Laura Gozlan. Photo Jean-Christophe Garcia.

Après avoir suivi des études de scénographie à TAIK (Helsinki) et à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris, Laura Gozlan est diplômée du Fresnoy, Studio national des Arts Contemporains en 2007. De 2007 à 2011, ses films sont projetés au Grand Palais, au Jeu de Paume, à la Cinémathèque française et dans le cadre de festivals. Ses œuvres sont exposées dans de nombreuses expositions, personnelles ou collectives – 57e Salon de Montrouge, Micro-onde - CAC de Vélizy-Villacoublay ; Passerelle centre d’art contemporain de Brest ; la Panacée MOCO Montpellier... Des œuvres de Laura Gozlan font partie des collections du Frac Normandie Caen, du Frac Occitanie Montpellier et du CNAP.

Youth Enhancement Systems ® #1 fait partie du récit que l’artiste tisse à partir d’une pétition diffusée sur le site change. org appelant à boire le jus rouge stagnant dans un sarcophage en granit noir découvert en 2018 en Égypte, dans l’objectif de préserver une jeunesse éternelle. Ce travail puise dans un imaginaire de la semi-vie, fortement référencé dans le champ cinématographique. Dans son travail, Laura Gozlan montre que les nouveaux rituels de conjuration de la mort n’ont rien de futuristes et qu’ils s’inscrivent dans un temps long. Cure antivieillissement, vampirisme moderne et vie éternelle sont issus d’un même imaginaire.

Restez informé des actualités de Platform