Acquisition récente

Angelica Mesiti

Angelica Mesiti est née en 1976 à Sydney, elle y a été diplômée d’un Masters of Fine Art de l’University of New South Wales. Elle vit aujourd’hui entre Sydney et Paris. L’artiste pratique la vidéo, l’installation et la performance. À l’occasion de sa première exposition personnelle dans une institution française, elle propose une sélection emblématique d’installations vidéo qui seront montrées avec une nouvelle ampleur. Elle a précédemment présenté son travail au Palais de Tokyo, en 2018 à l’occasion du festival Do Disturb et en 2016 dans le cadre du festival Chantiers d’Europe. L’artiste a été sélectionnée pour représenter l’Australie à la 58e Biennale de Venise (2019). Elle a récemment bénéficié d’expositions personnelles à l’Art Sonje Centre (Séoul, 2018), à la Kunsthale Tbilisi (Tbilissi, 2018), à Artspace (Sydney, 2017) et à la National Gallery of Australia (Canberra, 2017), entre autres. Elle a participé aux biennales d’Adélaïde (2018), Sydney (2014), Istanbul et Sharjah (2013). Ses oeuvres ont été acquises par de nombreuses collections, notamment : Fondation Kadist (Paris, San Francisco), Fond Régional d’Art Contemporain Franche-Comté (Besançon), Auckland Art Gallery Toi o Tamaki (Auckland), QAGOMA (Brisbane), Museum of Contemporary Art (Sydney). L’artiste est représentée par la Galerie Allen (Paris) et par Anna Schwartz Gallery (Melbourne).

Angelica Mesiti, Mother Tongue (production still), 2017, installation vidéo à deux canaux, 18’
Angelica Mesiti, Mother Tongue (production still), 2017, installation vidéo à deux canaux, 18’
2020
Collection Frac Bourgogne

Angelica Mesiti, Mother Tongue (production still), 2017, installation vidéo à deux canaux, 18’

Angelica Mesiti, Mother Tongue (production still), 2017, installation vidéo à deux canaux, 18’

Restez informé des actualités de Platform